pluralité-de-michelle-jean-baptiste

La pluralité de Michelle JEAN-BAPTISTE

22 juillet 2020 3 commentaires

par Céline CLAIRICIA

C’est lors d’une conférence mettant en avant des femmes au parcours inspirant que nous avons rencontré Michelle JEAN-BAPTISTE. Elle fait partie de ces personnes menant d’innombrables vies en une seule, le genre de personnes ou on se demande “où trouve t-elle le temps pour exercer toutes ces activités”. 

Auteure et chroniqueuse, conférencière, avocate, business developer, coach dans l’entrepreneuriat, mère de famille,  une telle pluralité qui illustre bel et bien la possibilité de mener plusieurs carrières et de concilier vie privée et vie professionnelle.

pluralité-de-michelle-jean-baptiste

Mon leitmotiv

Je crois à la passion et à la maxime « quand on veut, on peut ». Je ne me suis jamais dit que je manquerais de temps pour concrétiser mes rêves. Il faut croire très fort que tout est possible et ensuite s’en donner les moyens. Le plus important est d’être cohérent avec soi-même, d’être régulier et d’agir avec détermination. En fait, j’ai toujours préféré être dans l’action plutôt que de vivre par procuration. C’est peut être la clef qui m’a permis de cumuler joyeusement toutes mes casquettes professionnelles et personnelles. 

Femme active, oui mais maman aussi !

Je crois que l’on ne peut y arriver seule. J’ai eu mon fils assez jeune, et sans l’appui de ma grand-mère et de ma mère, mais aussi la collaboration active avec son père qui a été très investi dans son éducation, je n’aurais sans doute pas obtenu les mêmes résultats, en tous cas pas aussi vite. En prime, j’avais des petits boulots en parallèle, il fallait donc garder le cap, sans pour autant sacrifier les précieux moments avec lui. Je l’ai vraiment vu grandir. Tous les parents ne peuvent pas en dire autant. J’ai eu beaucoup de chance. Bien sûr c’était aussi une sacrée organisation et de nombreux choix  faire. Mais je ne regrette rien. Je suis une maman comblée et je travaille dans des domaines qui me faisaient rêver plus jeune. 

Une pluralité qui s’étend jusqu’à la plume de Michelle !

 Écrire, être publiée est un rêve d’enfance. Je suis en train de travailler sur deux prochains livres en ce moment l’un sur le développement personnel et l’autre sur une histoire tout à fait romanesque. C’est ma passion, mon carburant, mon énergie, mon idéal ! J’aime écrire sur tout, sous toutes les formes et à toute heure. L’écriture est un moyen extraordinaire d’exprimer ce que l’on ressent, de transmettre des idées, de dénoncer des injustices, de partager des coups de cœur et des coups de gueule, d’apporter du réconfort, de l’inspiration, des outils pratiques, de l’évasion, d’abattre les frontières territoriales et sociales.

Je ne vois pas pourquoi on devrait se cantonner à un sujet, sauf si l’on en a envie bien sûr. On vit dans une société qui aime mettre les gens dans des cases. Il ne tient qu’à nous de nous en libérer. Mes vies professionnelle et personnelle sont très foisonnantes et mes livres s’en inspirent. 

 Les sources d’inspiration de notre inspiratrice  

Mes plus beaux mentors ont été familiaux, scolaires et littéraires : au top du top, ma grand-mère, une autodidacte à l’intelligence et à la force de travail sans égal qui m’a appris la curiosité et la ténacité en toutes circonstances ; ma mère qui m’a appris que l’amour est l’énergie la plus importante et qu’elle peut déplacer des montagnes ; mes professeurs de français, d’histoire et de philosophie qui m’ont aidé à sortir de ma chrysalide et m’ont encouragé à continuer d’écrire : Mlle Lucie Dagorn, Messieurs Patrick Boudet, Philippe Guicheteau, Michel Treignier et Do.

Et puis il y a les mentors qui transcendent l’espace et le temps grâce à leurs actions et à leurs écrits comme Victor Hugo, Honoré de Balzac, Emile Zola, Gandhi, Martin Luther King, Simone Weil, Nelson Mandela, Marie Curie, Olympe de Gouges, Gisèle Halimi,  ou Robert Badinter. Toutes ces figures m’ont encore plus confortée dans l’idée que rien n’est impossible à qui le veut vraiment.

Ses conseils aux générations à venir

 Suivez vos rêves, croyez en votre potentiel et en votre capacité à agir et surtout ne laissez jamais quiconque vous convaincre que vous n’en êtes pas capables! Croquez la vie à pleine dents et privilégiez le plus que possible les vraies relations avec ceux que vous aimez.

J’encourage cette génération à se montrer toujours curieuse et à apprendre tous les jours quelque chose de nouveau. Je lui conseillerai de prendre soin de sa liberté de pensée, de son indépendance et de son corps. Je lui suggérai de se montrer bienveillante envers les autres mais aussi envers elle-même, car il n’y a rien de plus terrible que de devenir son propre censeur. Enfin, je lui dirai que lorsqu’elle est confrontée au doute ou aux difficultés, – parce que la vie est faite de cela, de ne jamais céder au défaitisme, de ne jamais abandonner et d’écouter son cœur car au final il se trompe rarement.

Femme au parcours atypique et très humble, nous avons voulu partager avec vous les échanges positifs d’une rencontre qui, nous l’espérons, vous inspirera pour vos lendemains.

3 commentaires

  1. … [Trackback]

    […] Read More on on that Topic: jeunesseoutremer.org/la-pluralite-de-michelle-jean-baptiste/ […]

  2. … [Trackback]

    […] Read More on that Topic: jeunesseoutremer.org/la-pluralite-de-michelle-jean-baptiste/ […]

  3. … [Trackback]

    […] Find More on that Topic: jeunesseoutremer.org/la-pluralite-de-michelle-jean-baptiste/ […]

Comments are closed.